L'apnéevdu sommeil,
ennemi silencieux de nos nuitss.

Que se passe-t-il lorsque
vous faites de l'apnéevdu sommeil ?

  • 01. L'air cesse de circuler.

    Vos poumons ne reçoivent plus d'air pendant 10 secondes ou plus, ce qui signifie que vous cessez de respirer.
  • 02. Le cerveau envoie un signal.

    Grâce à lui, votre corps se réveille et reprend sa respiration, avant de se rendormir.
  • 03. Et le cycle se répète...

    Une fois, 10 fois, parfois des centaines de fois par nuit ! Beaucoup ignorent que leur sommeil est à ce point altéré.

Comprendre
l'apnée du sommeil.

Et si vous faisiez
de l'apnéevdu sommeil ?

L'apnée du sommeil est une pause respiratoire de plus de 10 secondes. Ce phénomène est naturel lorsqu'il ne dépasse pas les 4 événements par heure.

Il y a différents niveaux de sévérité :

  • Léger, lorsque le phénomène se reproduit 5 à 14 fois par heure;
  • Modéré, lorsque le phénomène se reproduit 15 à 30 fois par heure;
  • Sévère, lorsque le phénomène se reproduit plus de 30 fois par heure.

Et si vous restiez
non traitéi?

Un syndrome d'apnée du sommeil non-traité peut conduire à d'autres maladies et être mortel. Voici les conséquences sur notre corps.

Et si vous restiez
non traitéi?

Un syndrome d'apnée du sommeil non-traité peut conduire à d'autres maladies et être mortel. Voici les conséquences sur notre corps.

  • Risques d'AVC

    Pour les personnes souffrant d'apnée du sommeil non-traitées, ce risque est multiplié par 2.

  • Risques de dépression

    45% des personnes souffrant de dépression font également de l'apnée du sommeil.

  • Risques d'accidents de voitures

    Les personnes souffrant d'apnée du sommeil ont 2,5 fois plus de chances d'avoir un accident de la route mortel.

  • Risques d'insuffisance cardiaque

    Pour les personnes souffrant d'apnée du sommeil non-traitée, ce risque est multiplié par 2,5.

  • Risques de mortalité cardiovasculaire

    Pour les personnes souffrant d'apnée du sommeil non-traitée, ce risque est multiplié par 5.

  • Risques d'hypertension résistante aux traitements médicamenteux

    83% des personnes souffrant d'hypertension résistante aux traitements médicamenteux font également de l'apnée du sommeil.

  • Risques de diabète

    72% des personnes souffrant de diabète de type 2 font également de l'apnée du sommeil.

  • Risques d'obésité morbide

    77% des personnes souffrant d'obésité morbide font également de l'apnée du sommeil.

Qui a dit qu'un parcourscde soin
devait être compliquév?

L'apnée du sommeil a un
impact majeur sur
vos journéesl.

Pas toujours facile de faire le lien entre une irritabilité et la présence d'apnée dans vos nuits ! Si l'un ou plusieurs des facteurs suivants vous concernent, hmm vous avez peut-être mis le doigt sur quelque chose...


  • Fatigue dès le réveil
  • Maux de tête le matin
  • Troubles de la mémoire et difficultés de concentration
  • Manque de patience et irritabilité
  • Baisse des performances intellectuelles
  • Troubles de l'apprentissage

Étrange de se sentir fatigué malgré une longue nuit de sommeil, n'est-ce pas ? L'apnée du sommeil prive notre corps d'une nuit 100% récupératrice :


  • Ronflements forts et quotidiens
  • Suffocations ou halètements pendant la nuit
  • Réveils fréquents et/ou insomnies
  • Levers fréquents pour aller au toilette (nycturie)
  • Sueurs nocturnes
  • Brûlures d'estomac nocturnes
  • Palpitations ou rythme cardiaque élevé

Quels sont les traitements ?

Se réveiller reposé, être productif au travail, reprendre son activité favorite, être plus disponible pour sa vie de famille... Retrouver tout cela n'est pas impossible grâce à ces traitements dont les bénéfices sont vite constatés.
  • La gouttière buccale
    La gouttière buccale
    Sans risque pour la santé, une orthèse dentaire peut être utilisée pour maintenir la mâchoire inférieure vers l’avant et faciliter le passage de l’air.
  • La ventilation à pression positive
    La ventilation à pression positive
    Le traitement par ventilation à pression positive continue (PPC ou CPAP) délivre, grâce à un masque, de l’air sous pression pour maintenir les voies aériennes supérieures ouvertes tout au long de la nuit.
  • La chirurgie
    La chirurgie
    Pour ceux qui ne s’habituent pas au masque ou pour qui les effets bénéfiques sont moindres, l’option de la chirurgie peut être envisagée (chirurgie du nez, des amygdales, des végétations ou chirurgie bariatrique).
  • La thérapie positionnelle
    La thérapie positionnelle
    Elle consiste à apprendre à dormir sans être allongé sur le dos, à entraîner la personne à dormir sur le côté et éviter les effets de la gravité sur les tissus de la george qui peuvent causer l'apnée.
  • Le suivi nutritionnel (mode de vie et perte de poids)
    Le suivi nutritionnel (mode de vie et perte de poids)
    Adopter des bonnes habitudes alimentaires permet d’améliorer sensiblement les symptômes: avec la perte de poids, les tissus au fond de la gorge deviennent moins épais, libérant le passage de l’air.
  • La thérapie myofonctionnelle
    La thérapie myofonctionnelle
    La thérapie myofonctionnelle (TMF), utilisée surtout chez l'enfant, consiste à corriger une faiblesse des muscles de la langue, la bouche et les voies aériennes supérieures par des exercices de renforcement.

Nouveau lookypour de
meilleures nuits.