Apnée obstructive du sommeil chez l'enfant : un diagnostic par les mouvements mandibulaires ?

Apnée obstructive du sommeil chez l'enfant : un diagnostic par les mouvements mandibulaires ?

 

En février 2021, un papier scientifique a été publié dans Pediatric Pulmonology pour valider que le signal des mouvements mandibulaires mesuré par le dispositif Sunrise pouvait être utilisé pour diagnostiquer le SAOS chez l’enfant.

Julianne Thimoléon

Contexte 


Cette étude a été menée par JB. Martinot, V. Cuthbert, N. Le-Dong, N. Coumans, D. De Marneffe, C. Letesson, JL. Pépin et D. Gozal.


Les enfants ne sont pas à l’abri de l’apnée du sommeil, bien au contraire. Entre 1% et 5% seraient concernés par le syndrome de l’apnée du sommeil (SAOS). Et les conséquences sont bien réelles avec, entre autre, un plus grand risque de comorbidités cardiovasculaires et de déficit neurocognitif et comportemental. 


Étant donné la prévalence de l’apnée obstructive pédiatrique du sommeil, les spécialistes s’accordent sur le réel besoin d’une solution de diagnostic simplifiée et plus adaptée à l’enfant. C’est dans ce cadre qu’une étude a été réalisée sur 140 enfants de 3 à 17ans, souffrant de ronflement et présentant au moins un des symptômes du SAOS. 


Dans ce contexte, le but était d’évaluer les performances de Sunrise pour évaluer l’effort respiratoire en mesure les mouvements mandibulaires pour l’analyse automatique du diagnostic de l’OSA.




Déroulement 


Les 140 enfants ont participé à l’étude entre septembre 2017 et Novembre 2019 au CHU UCL - Namur (Belgique). Ils ont été invités à dormir une nuit au laboratoire du sommeil avec l’équipement de polysomnographie utilisé comme méthode de référence et comparé, de manière aléatoire, simultanément à l’enregistrement de mouvements mandibulaires grâce au dispositif Sunrise.

 

 

Résultats

Après analyse des différentes mesures, la concordance des mesures réalisées est mise en lumière. Plus le grade de sévérité du SAOS est grand, plus cette concordance se trouve exacte, comme on le voit sur le schéma ci-dessous. 




 

Ces résultats sont encourageants pour exprimer la fiabilité de l’exploitation des mouvements mandibulaires dans le diagnostic de l’apnée obstructive du sommeil chez l’enfant. 





Un mot sur la revue 

 

Pediatric Pulmonology est un journal médical mensuel couvrant la pneumologie pédiatrique, créé en 1985. Chaque article fait l’objet d’un examen scientifique par les pairs avant publication. 

Articles liés