Si vous êtes du matin, cet article est fait pour vous !

Ça veut dire quoi être du matin ?

Vous le savez depuis toujours, vous êtes du matin. Dès les premières sonneries du réveil, vous voilà prêt à affronter le monde. Vous avez un chronotype matinal mais savez-vous vraiment ce que ça veut dire ?  

 

Écrit par Julianne Thimoléon

Vous, le réveil ne vous a jamais fait peur. Vous n’êtes pas du genre à repousser la sonnerie à l’infini. Quand ça sonne, ça sonne ! Vous êtes un matinal, ce qui veut dire que selon votre horloge biologique, vos pics d’énergie ont lieu en début de journée. La population mondiale compterait en moyenne 25% de couche-tard et 25% de matinaux (comme vous). La moitié restante ? Ces petits chanceux qui s’adaptent plus ou moins à tous les horaires de coucher…


C’est parti pour tout savoir sur le chronotype matinal, les bonnes pratiques à avoir et les conseils pour en profiter un maximum.

 

Première étape : comprendre son chronotype 



Qu’est-ce qu’un chronotype ? 

 

Lève-tôt, couche-tard… Nous avons tous des habitudes et des préférences de sommeil qui nous sont propres. Tout cela est mis en musique par notre horloge biologique sur la base d’un rythme circadien, c’est-à-dire un rythme cyclique d’environ 24h. C’est ce qu’on appelle le chronotype : la façon dont sont régulés nos pics d’énergie en fonction des moments de la journée. 

 

  • Certains (comme vous) ont un chronotype matinal : plus à l’aise pour se réveiller tôt et plus productifs en début de journée, ils ont des difficultés à rester éveillés tard en soirée.

 

  • D’autres ont un chronotype vespéral : ils ont l’habitude de se lever et de se coucher tard, sont souvent fatigués au réveil et connaissent leur pic d’énergie en fin de journée.

 

  • Et d’autres ont un chronotype intermédiaire (ou “neutre”) : ceux-là s'accommodent aussi bien des réveils matinaux que tardifs et ne souffrent pas des changements d’habitude.

 

Il y a tout un tas de facteurs qui influencent votre rythme circadien et détermine donc votre chronotype. 



Être matinal : mode d’emploi

 

Bonne nouvelle ! Le mode de vie de nos sociétés occidentales correspond particulièrement aux besoins en sommeil des chronotypes matinaux. L’auteure Tracey Larks nous rappelle dans son ouvrage Master your sleep que “notre corps est conçu pour être éveillé lorsqu’il fait clair dehors et endormi lorsqu’il fait sombre”. C’est sûrement pour ça que selon l’adage, “l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt” !

 

Comprendre son chronotype permet d’évaluer les plages horaires où l’on performe le plus et les pics de mélatonine. Qu’est-ce que la mélatonine ? C’est une hormone qui permet de structurer l’horloge biologique et ainsi réguler la somnolence. Plus il y a d’obscurité, plus elle est sécrétée dans le cerveau… Et plus on a sommeil ! 

 

Selon cette étude, les sujets matinaux comme vous sont au top de leur productivité autour de 13h18 et connaissent leur pic de somnolence autour de 3h52. Leur taux de mélatonine est au plus haut aux environs de 4h20 (donc en pleine nuit noire) lorsque les sujets vespéraux (ou “du soir”) ont leur pic de mélatonine en décalé vers 6h20 soit peu de temps avant que la lumière ne réapparaisse. 

 

Quels avantages à être du matin ?

 

Être plus heureux : 

On le sait depuis longtemps, la lumière du soleil est bonne pour le moral. Les lève-tôt bénéficient d’une plus longue exposition à la lumière du jour, ce qui influe sur leurs capacités à être plus optimistes, lucides et positifs que les sujets vespéraux. Cette étude menée par des chercheurs de Toronto a interrogé plusieurs groupes d’adultes de différents âges : un de 17 à 38 ans et l’autre de 59 à 79 ans. Les chercheurs leur ont demandé de répondre à un questionnaire sur leurs états émotionnels selon le moment de la journée. Les personnes du matin, plus présentes dans le groupe de personnes âgées, ont démontré plus de bonheur que les autres. Les chercheurs expliquent que cela est, entre autres, dû au rythme imposé par notre société, plus facile à tenir lorsqu’on est du matin. 

 


Connaître son chronotype permet de mieux comprendre les besoins et habitudes en matière de sommeil.

Être meilleur élève : 

En parlant de société, ne nous mentons pas : les lève-tôt sont encore beaucoup mieux perçus que les couche-tard. Que ce soit à l’école ou au travail, être du matin vous aidera à être ponctuel, concentré et productif dès le début de la journée. Des valeurs qui sont largement plébiscitées par nos supérieurs. Au-delà de l’image que cela renvoie, être matinal influe sur les capacités cognitives, sur la motivation et même sur l’ambition ! Tout ce qu’il faut pour réussir… 



Moins de risques de dépression : 

En ayant plus de difficultés à suivre le rythme circadien, les oiseaux de nuit sont également plus susceptibles de passer à côté des événements sociaux nécessaires à une bonne santé mentale. 

Par exemple, les couche-tard seraient moins engagés dans des histoires d’amour solides et épanouissantes que les lève-tôt. Ils seraient même plus exposés au célibat selon cette étude. En effet, la vie de noctambule est synonyme de pics de cortisone-testostérone qui sont des hormones associées à la prise de risque. Les oiseaux de nuit auraient donc des tendances à multiplier les relations sexuelles et des difficultés face à l’engagement et à la prise de responsabilité sur le long terme. 



Moins exposé au surpoids : 

Passer plus de temps à la lumière peut être profitable pour votre IMC (Indice de Masse Corporelle) ! C’est une étude de l’université de Northwestern qui nous le dit. Les personnes profitant d’une exposition au soleil dès le matin ont un IMC plus faible que les personnes s’exposant plus tard dans la journée. La Dre. Phyllis C. Zee a précisé que “la lumière est l’élément le plus efficace pour synchroniser votre horloge interne qui règle les rythmes circadiens. Ceux-ci régulent à leur tour l’équilibre énergétique. Si vous ne recevez pas suffisamment de lumière au bon moment de la journée, votre horloge interne peut se désynchroniser : ceci modifie votre métabolisme et peut mener à une prise de poids”. 




Voilà plein de bonnes raisons d’exploiter son chronotype matinal. Même si, vous vous en doutez, il n’y a pas de bons ou de mauvais chronotypes. Pas besoin de faire la compétition avec les avantages du chronotype de votre voisin, l’important est de comprendre le vôtre et d’optimiser votre mode de vie en fonction de ses caractéristiques. 

 

Partagez le questionnaire en ligne à votre entourage pour connaître leur chronotype et comprendre leur mode de fonctionnement ! Vous avez des questions à propos de votre sommeil ? Écrivez-nous ici

 

Sources : 

The epidemiology of morningness/eveningness: influence of age, gender, ethnicity, and socioeconomic factors in adults (30-49 years), Sarah-Jane Paine, Philippa H Gander, Noemie Travier

Master your sleep, de Tracey Larks

Étude menée par Renée Bliss (https://www.researchgate.net/publication/221810171_Happy_as_a_Lark_Morning-Type_Younger_and_Older_Adults_Are_Higher_in_Positive_Affect

 

 

 

Articles liés