Si vous pensez être du soir, cet article est fait pour vous !

Il est temps de savoir ce que veut dire être du soir !

On vous a toujours dit que vous étiez un couche-tard et vous ne savez pas très bien ce que ça implique ? Cela provient de votre chronotype. Vous êtes un sujet vespéral. On vous en dit plus dans cet article...

 

Écrit par Julianne Thimoléon

Alors comme ça vous venez d’apprendre que vous étiez vespéral ? Si si, “vespéral” : c’est comme ça qu’on appelle les couche-tard, ceux qui disent être “du soir”. La population mondiale compterait en moyenne 25% de couche-tard comme vous et 25% de matinaux. La moitié restante ? Ces petits chanceux qui s’adaptent plus ou moins à tous les horaires de coucher… 


Mais alors qu’est-ce que ça veut dire être du soir exactement ? Pourquoi a-t-on besoin d’étudier son chronotype pour le savoir ? 



Qu’est ce qu’un chronotype ? 

Lève-tôt, couche-tard… Nous avons tous des habitudes et des préférences de sommeil qui nous sont propres. Tout cela est mis en musique par notre horloge biologique sur la base d’un rythme circadien, c’est-à-dire un rythme cyclique d’environ 24h. C’est ce qu’on appelle le chronotype : la façon dont sont régulés nos pics d’énergie en fonction des moments de la journée. 


  • Certains ont un chronotype matinal : plus à l’aise pour se réveiller tôt et plus productifs en début de journée, ils ont des difficultés à rester éveillés tard en soirée.

  • D’autres (comme vous) ont un chronotype vespéral : ils ont l’habitude de se lever et de se coucher tard, sont souvent fatigués au réveil et connaissent leur pic d’énergie en fin de journée.

  • Et d’autres ont un chronotype intermédiaire (ou “neutre”) : ceux-là s'accommodent aussi bien des réveils matinaux que tardifs et ne souffrent pas des changements d’habitude.

Il y a tout un tas de facteurs qui influencent votre rythme circadien et détermine donc votre chronotype. Pour en savoir plus, rendez-vous sur cet article.



Être du soir : mode d’emploi 

Connaître son chronotype permet de mieux comprendre son horloge interne ! Vous avez toujours eu du mal à vous réveiller pour aller à l’école ou au travail ? Impossible pour vous de vous concentrer avant la fin de matinée ? Vous aimez faire du sport à la sortie du travail ? Vous savez maintenant pourquoi : votre chronotype de “couche-tard” a modelé vos habitudes avec le temps. 

 

Quels sont les avantages à être du soir ? 

 

Selon les chercheurs, vous auriez un QI plus élevé 

On vous explique : le principe de Savanna, une théorie de psychologie évolutionniste pensée par l’auteur Satoshi Kanazawa nous dit que “le cerveau humain a des difficultés à comprendre et gérer des situations qui n’existaient pas dans l’environnement ancestral.” Les individus qui s'accommodent le mieux aux changements évolutifs liés à leur environnement seraient donc, selon ce principe, plus intelligents. Or, les activités nocturnes se sont bien sûr développées avec l’arrivée des bougies puis des lumières électriques. C’est pour ça que les chercheurs pensent que les personnes actives et productives en soirée sont plus intelligentes ! De quoi vous la raconter en soirée… Cela est développé dans cette étude.



Vous êtes plus créatif

Une étude réalisée par l’italienne Marina Giampietro à l’Université Catholique du Sacré Coeur de Milan, démontre que vivre “à côté” des normes conventionnelles booste le cerveau et favorise la créativité. C’est ce qu’il se passe avec les personnes se couchant au-delà des horaires conventionnels. “Être dans une situation qui diverge des conventions, comme le vivent souvent les personnes nocturnes, encourage le développement d’un esprit non-conventionnel et l'habileté à trouver des alternatives et solutions originales” nous dit la chercheuse, publiée dans le journal scientifique Personnality and Individual Differences.  



 

Vous restez concentré plus longtemps 

Cette fois-ci, c’est l’Université de Liège en Belgique qui a mis en lumière cet autre avantage d’être du soir. Après avoir équipé de capteurs des individus lève-tôt et couche-tard, les chercheurs ont mesuré l’activité cérébrale des deux équipes 10h30 après leur réveil respectif. Ils se sont aperçus que, contrairement aux personnes du soir, les personnes du matin avaient une baisse de l’activité cérébrale dans les régions liées à l’attention. 



Vos pics d’énergie arrivent à des moments opportuns

L’horloge biologique des personnes vespérales est programmée pour délivrer un pic d’énergie en fin de journée. Nous y voyons deux avantages de taille ! Dans la situation où vous travaillez dans un bureau avec plusieurs collègues, la plupart auront quitté le bureau aux alentours de 17h… Pile au moment où vous vous sentez le plus productif ! C’est bien connu, la soirée voire la nuit est souvent bien plus paisible pour travailler, loin de l’effervescence de la journée. Deuxième avantage : contrairement aux personnes du matin qui brûlent souvent la majorité de leur énergie avant midi, vous ne tomberez jamais mort de fatigue avant la soirée. 



Que vous soyez du matin ou du soir, l’essentiel est que vous vous sentiez parfaitement reposé à la sortie du sommeil et que vous soyez à l’écoute de votre chronotype. Car la vraie clé du succès n’est pas d’avoir plus de QI ou de créativité que le voisin, c’est d’avoir conscience de son horloge biologique et de ce que demande votre corps pour performer.  

 



Sources : 

Articles liés